©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

L'homme moderne, un être chétif ?

Il n'est pas illogique de penser que notre constitution physique humaine se soit assez considérablement dégradée, surtout depuis l'avènement de l'ère industrielle et des progrès en médecine. C'est en tout cas ce qu'explique un livre tout récent.

Un anthropologue australien vient de publier un livre (en anglais) : Manthropology : The Science of the Inadequate Modern Male.

Dans ce livre, l'auteur décrit la misère physique dans laquelle l'homme moderne est tombé. Selon lui, les indigènes australiens qui vivaient il y a 20 000 ans auraient facilement battu les recordmen au 100 et 200 mètres.

D'ailleurs, ne serait-ce que le siècle dernier, des males Tutsi du Rwanda aurait battu les doigts dans le nez le record actuel du saut en hauteur. Quant-à la femme Néanderthal, elle aurait explosé les plus costauds actuels qui s'affrontent au bras de fer...

Il y a environ 20 000 ans, six arborigènes australiens qui chassaient une proie ont laissé des traces de pas dans la boue du bord d'un lac. La chance fut que ces traces ont été fossilisées.

Les anthropologues se sont intéressés à extraire de l'information des traces. Il s'est avéré que l'un des chasseurs courait à carrément 37 km/h !

Ce n'est que 5 km/h de moins que le record de Usain Bolt au 100 mètres à Beijing en 2008...

Usain Blot avait de plus des conditions de course idéal et pas dans la boue, pieds nus.

Cet indigène aurait sans nul doute pu atteindre 45 km/h dans des conditions idéales du monde moderne.

Un des rituels initiatiques des Tutsi jusqu'au début du siècle était de pouvoir sauter d'au moins sa propre hauteur afin d'être accepté comme "homme".

Certains Tutsis étaient capables de sauter aussi haut que 2.52 mètres alors que le record actuel est de 2.45 mètres...

Suite, source et vidéo sur Imaginascience

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !
1 lien(s) pour “L'homme moderne, un être chétif ?”
  1. http://start.iminent.com/StartWeb/1036/toolbox/
Suggestion de mots-clefs : homme chetif ; l'homme le plus chetif du monde ; Manthropology ;
Discussions
1 avis pour “L'homme moderne, un être chétif ?”
  1. D'un autre coté, je dois rarement courir après mon repas du midi. Chetif, je ne pense pas, évolué sans doute.
    Cette image de l'homme ancien athlétique est dans doute à pondérer, non pas au niveau des performances qui devaient en moyenne être supérieure à celle de l'homme moderne (la pratique "sportive" étant obligatoire), mais au niveau du physique: l'homme ancien devait être bedonnant car la graisse au niveau de l'abdomen est une source d'énergie rapidement utilisable lors de la course. Nous avons perdu les performances mais nous n'avons pas perdu la brioche...
    Une remarque aussi sur les performances sportives actuelles, le sport est et a toujours été une activité sociale et rarement une pratique générale quoiqu'on en dise ou en pense. Ce qui signifie que les performances sportives ne sont le reflet que d'un pourcentage infime de la population. Le meilleur participant gagne, pas le meilleur de tous. Alors peut-être y a t il encore des personnes qui courent à 45km/h, mais ces personnes ne sont pas à courir sous un tee-shirt sponsorisé. 

    Par Michey | mercredi 4 novembre, 07:49
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié