©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Eloge de la lenteur

Pourquoi les escargots, les paresseux ou encore les pandas dans la nature. Aberration ?

Plus jeune, je trouvais bien curieux l'existence sur Terre des escargots. En effet, ils sont connus pour leur lenteur.

Chez les humains, c'est celui qui est le plus rapide qui est valorisé, que ce soit pour résoudre un problème, pour courir ou nager.
Les paresseux au naturel

Le «lent» (à la Doc Gyneco) peut au mieux chanter pour réussir dans la vie. On admire les animaux qui sont capables de rapidité.

Alors pourquoi diable la Nature a-t-elle imaginé un animal aussi lent que l'escargot ou son frère SDM (Sans Domicile Mobile), la limace ?

Une hérésie de la Nature bientôt éliminé des écrans radars ?

Et pourtant, si l'Homme n'était pas là pour les ramasser à la pèle et les manger, les escargots vivraient très bien.

En fait, la lenteur est le force de cet animal et pas sa faiblesse.

C'est ce qu'ont confirmé en 2009 des chercheurs chiliens : l'évolution de l'escargot va vers plus de lenteur et pas vers plus de rapidité !

C'était la première fois que l'on montrait cette sélection de trait par l'évolution pour une espèce.
La clé pour comprendre cela est de regarder le métabolisme. Lorsqu'un animal né, il est doté d'un métabolisme de base.

Chez l'oiseau-mouche par exemple, ce métabolisme est extrêmement élevé. Conséquence : cet oiseau passe son temps à se nourrir : il doit absorber entre 1,5 et 3 fois son poids corporel tous les jours !

Nous-mêmes, humains, consommons beaucoup d'énergie, rien qu'au repos. C'est que notre corps a besoin d'une maintenance. Notre cerveau et notre système digestif en prennent une part non négligeable.

Chez l'escargot, l'option est inverse : on veut conserver l'énergie autant que possible et grandir et se reproduire.
Les chercheurs chiliens ont ainsi pu vérifier que les escargots qui sont les plus «rentables» d'un point de vue énergétique survivent mieux.

L'escargot est un peu loin de nous, alors pensons au paresseux.

Pourquoi passe-t-il son temps à rien f... celui-là ? Pourquoi le paresseux est-il si lent ?

Des chercheurs viennent de découvrir la clé de la lenteur de ce curieux animal qui vit perché à l'envers sur des branches.

Vous allez comprendre que «prendre le temps de regarder passer le temps» a un grand intérêt.

Les chercheurs allemands ont regardé en détail le mouvement de paresseux en utilisant une vidéo qui filme avec des rayons X. Il s'est avéré que la locomotion de cet animal est moins étrange qu'on ne pourrait le croire ; il s'agit bien d'une adaptation de mouvements plus classiques chez les mammifères.

L'anatomie spécialisé des paresseux doit toutes ses caractéristiques à un facteur simple : conserver le maximum d'énergie.

En réalité donc, la locomotion de cet animal n'est pas très différente de celles d'autres mammifères comme les singes.

La conservation d'énergie lors du mouvement s'est formée seulement par l'anatomie de l'animal.
...

La suite sur Imaginascience

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : l'eloge de la lenteur avis ; citez un animal lent ; citez 5 animaux lent ;
Discussions
1 avis pour “Eloge de la lenteur”
  1. Huh J'viens de finir le titre ... ...

    Par LE BAUDET | vendredi 18 mai, 11:57
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié